Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Mariage bucolique au moulin des Tréans

Love Stories

Le Moulin des Tréans
Les Moutiers-en-Retz

Véronique et Sébastien, c’est 13 ans de vie commune, de longs périples à l’étranger, une histoire solide et deux beaux enfants. Ils avaient envie d’avancer dans leur vie de couple et de famille et créer un évènement joyeux qui marque leur lien, leur force et la solidité de leur couple. Lorsqu’ils ont choisi de réaliser ce beau projet, ils ont eu envie d’y donner du sens: se sentir unis par les liens sacrés du mariage, de s’engager mutuellement devant leurs enfants et leurs proches et surtout de continuer à s’aimer, se chérir et prendre soin d’eux.

Le plus important pour eux pour cette journée était de profiter d’une cérémonie laïque pour partager tous les passages de leur vie avec leurs proches. Ils imaginaient avant tout une journée simple et pleine de bons sens, des moments chaleureux et pleine d’émotions. Pour eux, le mariage est un moment intime et précieux dans leur vie et ils souhaitaient avant tout partager leur joie de s’unir. 

Autour de ce mariage, ils ont su créer une ambiance bohème et naturel en choisissant de célébrer leur cérémonie en pleine nature, sur le beau site du moulin des Tréans, aux Moutiers-en-Retz. Un très beau moulin du XIII ème siècle avec sa grange entièrement rénovée en fait un site charmant, convivial et intimiste. 

 

LA RENCONTRE ET LA DEMANDE

Notre histoire a commencé par un accident de voiture, comme on aime à le raconter. C’est moi qui suis rentrée dans la voiture de Sébastien, le jeudi 24 Novembre 2005. Alors que j’allais rejoindre mon amie Audrey (ma témoin) pour aller voir un spéciale, j’ai vu la voiture devant moi freiner parce que le feu passait au rouge. J’ai freiné à mon tour mais ma voiture a fait de l’aquarelle-planning. J’ai donc dérapé et percuté l’arrière de la voiture de Sébastien. Sous le coup de la panique, je n’ai pas fait attention à la personne qui me parlait. Il m’a proposé de nous garer un peu plus loin pour établir le constat et m’a proposé de monter dans sa voiture car il pleuvait. C’est seulement quand je me suis retournée vers lui que j’ai vu que c’était un homme qui devait être proche de mon âge, qu’il était plutôt bel homme. Nous avons rempli le constat et comme j’étais en tord, et que sa voiture de fonction n’avait que quelques égratignures, nous avons convenu ensemble qu’il se renseignerait auprès de sa société pour voir si ils pouvaient s’arranger. Le lendemain, Sébastien m’a rappelé pour me dire qu’il n’était pas nécessaire de faire suivre le constat. Pendant le week-end j’ai eu un contre-coup après le choc et j’ai été coincée au niveau du cou. Le lundi, je lui ai laissé un message car je pensais que loin pourrait quand même faire le constat afin de faire passer cela en accident du travail pour moi. Avant qu’il ne me rappelle, j’ai su que le délai était passé pour faire une déclaration employeur aux assurance, et quand Sébastien m’a finalement rappelé, je l’ai remercié et luirai expliqué que la démarche ne serait pas nécessaire. Nous allions raccroché et j’ai senti une inspiration, puis un silence puis nous nous sommes salués avant de mettre fin à la conversation.

Environ 10 jours plus tard, j’ai eu la surprise de recevoir un très joli mail (il avait récupéré mon mail sur le constat) pour me dire quelque chose que je n’ai jamais oublié: qu’il regrettait de ne pas avoir eu le courage de me proposer de se recroiser en dehors des rues glissantes. Et que si j’en avait envie, il espérait me croiser dans la capitale dans un lieu plus adéquat. Je me souviens d’avoir rougit en lisant ce mail et j’ai répondu à Sébastien en lui disant que l’on pouvait se réserver « un créneau sans voitures, et loin des glissades et cartons en tout genre ».

Il m’a par la suite proposé de se retrouver pour boire un verre en semaine et à cause des bouchons parisiens, je suis arrivée en retard à notre rendez-vous qui s’est tout de suite transformé en dîner. Je me souviens nous être trouvés pleins de points communes, et le plus grand était celui des voyages, l’envie de découvrir le monde en dehors des sentiers battus. 
La suite dure depuis maintenant 13 ans.

Il n’y a pas eu de véritable demande en mariage, mais un souhait de ma part auquel Bastien a finit par dire oui. Je souhaite me marier parce que je crois bien que je l’ai toujours souhaité au fond de moi, j’ai le souvenir d’avoir toujours évoqué cette envie à Bastien, lorsque nous avons voyagé ensemble à l’étranger au tout début de notre relation, en lui disant qu’on pourrait faire un mariage symbolique, à défaut de se marier de manière conventionnellle. Le mariage de son ami d’enfance Malgache en 2007, au cours duquel Bastien était témoin du marié, a été marquant pour moi : ils avaient fait une dérogation pour se marier au bord de la plage, et non à la capitale, et c’était magique. Cet évènement m’avait à l’époque réconciliée avec les mariages religieux, qui ne me parlaient pas et que je trouvaient pesants. J’ai gardé dans un coin de ma tête que l’on pouvait choisir la manière et la forme dont on souhaitait se marier.  Je souhaite me marier avec Bastien parce que je veux me sentir unie et engagée vis à vis de lui un peu plus encore. Evidemment que nous le sommes déjà puisque nous sommes pacsés (depuis ma 1ère grossesse) et parents, et que c’est un des engagements les plus forts que de fonder une famille, mais c’est un désir profond de marquer un passage dans notre vie de couple. 

LES PRÉPARATIFS DU MARIAGE

Durant les préparatifs, j’ai aimé pensé aux petits détails, mais nous avons tout fait nous même car tout nos amis et familles sont loin, donc nous avons fait à mesure de nos moyens, du temps que l’on avait à y consacrer, de la créativité que j’étais disposée à y mettre. Nous avons fait vraiment simple, épuré, même si j’aurais aimé peut-être faire plus, mieux.. Mais le tout était que cela soit à notre image. Les préparations se sont vraiment bien passés, le stress est monté quelques jours auparavant. Nous arrivons bien à nous compléter tous les deux: je suis plutôt celle qui amène les idées, fait la déco, trouve les prestataires, et Bastien m’a aidé à finaliser, bricoler. 

Les prestataires:

Lieu de réception: Le moulin des Tréans
Traiteur: Traiteur végétarien
Robe de mariée: H & M collection mariage
Décoration florale: Histoires Botaniques

Pin It on Pinterest